vmf logo
La cathédrale Notre-Dame de Reims - France
La cathédrale Saint-Guy à Prague – République Tchèque
cathedralereims copie.jpg
Cathédrale Saint Guy 2 (c) Mtd.jpg

Plusieurs constructions, du IIIe au XIIe siècle, ont précédé la reconstruction de la cathédrale de Reims en 1211 dans un style gothique, sous le règne de Louis IX, futur Saint Louis (1226-1270). Le chantier dure trois siècles. Les maîtres d’œuvre du chantier, Jean d’Orbais, puis Jean Le Loup puis Gaucher de Reims, dirigent un chantier gigantesque où s’affairent de nombreux corps de métiers : maçons, tailleurs de pierre, charpentiers, verriers, sculpteurs...

Il s’agit de répondre à la commande de l’évêque de la ville, soucieux de manifester dans la pierre sa puissance et d’offrir un cadre grandiose à la cérémonie du sacre royal dont il a la charge. Si le baptême de Clovis en 498 constitue l’acte fondateur de l’onction royale dans la cathédrale de Reims, ce n’est qu’au début du XIe siècle qu’elle s’impose comme le lieu du sacre des rois de France. À l’exception de Louis VI (Orléans) et de Henri IV (Chartres), 25 souverains sont sacrés (Louis XVIII et Louis-Philippe ne le furent pas) à Reims.

L’édifice est impressionnant par ses dimensions, près de 150 mètres de long pour une hauteur de nef de 38 mètres, par la richesse de sa décoration avec ses 2303 sculptures et ses ouvertures colorées de vitraux.

La cathédrale a été ravagée par les bombardements du premier conflit mondial. Les travaux de restauration et d’embellissement qui se sont achevés en 2016 ont pris plus d’un siècle, grâce à la contribution des services culturels de l’Etat, à la Société des amis de la cathédrale et à des mécènes internationaux, notamment le milliardaire Rockefeller. Référence universelle de l’architecture gothique, elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991.


La cathédrale Saint-Guy est la plus grande et la plus importante église de République tchèque. Sa construction a débuté en 1344 lorsque Prague fut élevée au rang d'archevêché par le pape Clément VI. Pour les rois de Bohème, cette nouvelle cathédrale devait devenir le lieu de couronnement et de sépulture de leur dynastie. Sa construction s’étala sur plusieurs siècles. La cathédrale n’est en effet définitivement achevée qu'en 1929.

L'architecte au commencement des travaux est le français Mathieu d'Arras. Il projette une cathédrale typiquement française et s'inspire probablement de la cathédrale de Narbonne. A sa mort, l'architecte Peter Parler le remplace et procède à de nombreuses innovations tout en conservant le style gothique de la cathédrale. Au cours des siècles suivants, des éléments baroques puis néogothiques sont ajoutés à l'édifice au fur et à mesure que les styles évoluent.

 

En savoir plus