vmf logo
Ecoles et mairies, bâtiments symboles de la démocratie - France
Le palais de Westminster à Londres, bâtiment symbole de la démocratie– Angleterre
P3102974 copie.jpg
Palais de Westminster.jpg

La Révolution française généralise l’institution municipale jusque dans les campagnes. La commune prend la place de la paroisse avec à sa tête un maire et un conseil élus par les citoyens.

La IIIe République (1870-1940) généralise l’instruction publique en France. Les lois Ferry de 1881-1882 rendent l’école publique gratuite et laïque et l’instruction primaire obligatoire. Les écoles et les mairies, construites ou rénovées, manifestent l’enracinement local de la République.

Les villes construisent des hôtels de ville monumentaux et de grandes écoles communales. Les communes modestes visent l’utile et bâtissent une mairie-école. Ces édifices affirment la présence de la République sur le territoire national, l’attachement des citoyens aux libertés locales. Ils remplacent l’église et le château comme symboles d’autorité politique et morale. Le drapeau tricolore est arboré sur le fronton aux côtés de la devise républicaine. Le bâtiment dispose d’un corps central pour les services municipaux et de deux ailes, une pour les filles, une pour les garçons.


Le Palais de Westminster est le lieu où siègent la Chambre des Communes et la Chambre des Lords du Royaume-Uni, c'est-à-dire les deux organes du pouvoir législatif britannique. Cela en fait l’un des symboles clés de la démocratie. L'édifice, composé de plus de mille pièces, contient également les bureaux des commissions parlementaires, des bibliothèques, des vestibules, des salles à manger, des bars et même des gymnases.

A l'origine, le palais était une résidence royale où vécurent les rois d'Angleterre jusqu'à la fin de l'ère médiévale. Puis, à la suite d'un incendie, le roi Henri VIII déménagea en 1530 et le Palais devint peu à peu le siège des deux chambres parlementaires. Sa section la plus ancienne remonte à l'an 1097. Toutefois, la majeure partie du bâtiment date du XIXème siècle. En effet, la quasi-totalité du palais brûla dans un terrible incendie le 16 octobre 1834. L'architecte en charge de sa reconstruction choisit alors un style néogothique pour le nouveau bâtiment. C'est aussi à cette occasion que fut construit le clocher abritant le célèbre Big Ben.

 

En savoir plus