vmf logo
L’oppidum gaulois de Vesontio - France
L’oppidum de Bratislava – Slovaquie
Oppidum Besançon.jpg
Oppidum - Bratislava 1 (c)Mark Ryckaert.jpg

Un oppidum est une place fortifiée propre à la civilisation celtique. Il est généralement située sur une colline dont les protections naturelles sont renforcées par un “murus gallicus”, construction gauloise typique composée de blocs de pierre liés à de la terre et étayés par des poutres de bois. Ces fortifications et la situation haute de la ville protègent les habitants des attaques extérieures. Lors de la conquête de la Gaule (58 à 51 avant J.-C.), Jules César décrit dans ses Commentaires sur la Guerre des Gaules plusieurs des oppida qu’il a attaqués et investis, ou qu’il a assiégés.

L’oppidum de Vesontio s’étend sur 120 hectares dans un méandre de la vallée du Doubs fermé par un éperon rocheux. Il abrite la capitale du peuple Séquane. Il est ceinturé par un rempart de bois et de terre, le “murus gallicus” datant selon les archéologues de la fin du IIe siècle avant J.-C.

Alors que de nombreux oppida ont été abandonnés après la conquête, remplacés par des villes bâties sur le modèle de l’Urbs, d’autres, comme l’oppidum de Vesontio, évoluent progressivement vers le modèle romain.


L'oppidum de Bratislava, a été construit vers 113 avant J.-C. par les Boïens, un des plus importants peuples celtes. Cependant, dès 44 avant J.-C., le pouvoir en place fut renversé par le peuple des Daces et l'oppidum fut détruit. Des fouilles archéologiques ont tout de même montré que l'oppidum a été repris par la suite par les Romains.

Au Xe siècle, la construction d'un château en pierre commença au sommet de la colline sur laquelle avait été construit l'oppidum antique. C'est aujourd'hui un des monuments le plus connus de la ville et un de ses symboles. Il figure par exemple sur les pièces slovaques de 10, 20 et 50 centimes d'euro.

 

En savoir plus sur l'oppidum

En savoir plus sur le château

 

photo©Mark Ryckaert